Hans Olsen

Capture d’écran 2015-01-18 à 12.33.45

Danemark (1919–1992)

Le designer et architecte industriel Hans Olsen est né au Danemark, en 1919. Il débute sa carrière comme ébéniste, mais décide à l’âge de 30 ans d’étudier l’architecture à la Royal Danish Academy of Fine Art (Kongelige Danske Kunstakademi) sous l’égide de l’architecte-designer sous-estimé Kaare Klint (1888-1954) entre 1941 et 1943. Sous l’influence de Kaare Klint, Hans Olsen se concentre sur les principes d’ergonomie et d’anthropométrie (l’étude des mesures du corps humain), tout en améliorant son expérience en matériaux et artisanats traditionnels.

Alors que la plupart de ses contemporains Danois, comme Arne Jacobsen, Poul Kjærholm, Børge Mogensen, et Hans Wegner, rejoignent l’école Klint du modernisme, Hans Olsen souhaite expérimenter dans le choix des design et des matériaux afin de proposer le confort maximal. Il est attiré par le bois laminé courbé, qui permet de réaliser des design avec une grande liberté dans la forme, à la fois robuste et légère.

En 1953, Hans Olsen ouvre son propre studio et présente ses meubles aux expositions annuelles Cabinet Guild à Copenhague. Cela l’amène à travailler avec des nombreux fabricants danois, comme Bramin Møbel, C/S Furniture, Frem Røjle, Juul Kristensen, N.A. Jørgensen, et Verner Birksholm.

Son premier succès est le Roundette Dining Set (1952) pour Frem Røjle Møbelfabrik. Ce design compact en teck et en cuir est une réussite dans la forme et la fonction, comme les dossiers de chaise qui se replient sous le plateau. D’autres designs remarquables incluent la Shell Chair (1955), le Easy Chair (1955), la Fried Egg Chair (1956), le TV-bench modulable (1956), la CS500 Series(1962), le Model 532A Rocking Chair (1963), et la Bikini Chair (1968), remarquable pour sa silhouette futuriste. La chaise Frederik the 9th (1964), nommée en hommage au roi danois Frederik VII qui préférait apparemment s’asseoir en arrière, a remporté la médaille d’or au A.I.D en 1965.

Hans Olsen est décédé en 1992. Même s’il est moins connu que certains de ses contemporains danois, sa carrière prolifique et ses designs caractéristiques lui ont valu un regain d’intérêt ces dernières années.

Source : https://www.pamono.fr/designers/hans-olsen